Rechercher

Vous pouvez entrer une phrase pour rechercher sur tout le site.

Accueil

Hardware

Software

Pas à pas

Internet

Le site

Contacts


Partenaires

Les commandes de la console de récupération

La console de récupération possède un jeu de 32 commandes qui vont permettre de copier, réparer le MBR, travailler sur les partitions ou restaurer des fichiers. A tout moment dans la console de récupération, une aide individuelle sur chaque commande peut être donnée; pour cela il suffit de taper la commande en question suivi du paramètre /?. L'ensemble de la table des commandes est donnée en tapant HELP.

C:\WINDOWS>bootfix /?
C:\WINDOWS>help

Un certain nombre de commandes ressemblent à celles de MS-Dos. Cependant la syntaxe pour l'utilisation diffère parfois, de même que l'utilisation des caractères joker * et ? qui ne sont tolérés que dans quelques commandes. Tout comme Windows, la console de récupération ne tient pas compte de la casse, ce qui signifie que « CLS » équivaut à « cls ».

La description des commandes sera relativement succincte; en effet cet article vise à présenter les possibilités de la console de récupération, de plus une aide détaillée est disponible pour chaque commande une fois la console de récupération démarrée.

RAPPEL: la plupart des opérations permises par les commandes de la console de récupération sont réalisables en mode sans échec; donc si votre PC peut s'amorcer sur le mode sans échec, préférer ce choix, principalement en ce qui concerne la manipulations des fichiers et dossiers.

Administration de la console de récupération 

LOGON: Permet de changer d'installation de windows XP sur laquelle la console de récupération doit travailler. En d'autres termes, la console redémarre au choix de l'installation à utiliser.

EXIT: Cette commande provoque la sortie de la console de récupération et le redémarrage du PC.

HELP: Affiche l'ensemble des commandes disponibles de la console de récupération.

Gestion des disques 

DISKPART: Cette commande permet de Supprimer et/ou créer des partitions sur les disques durs du système. Il est conseillé de l'utiliser sans arguments, cela donne ainsi accès à une interface graphique similaire à celle proposée pendant l'installation de Windows. Les risques d'erreurs de manipulations sont ainsi réduits.

FORMAT: Permet de Formater un disque dur ou une partition d'un disque. Elle ne peut être utilisée pour une disquette. Le format de fichier utilisé par défaut est NTFS. Deux paramètres peuvent être utilisé: Q et FS. Q permet un formatage rapide tandis que FS permet de spécifier le système de fichier (FAT, FAT32 ou NTFS). Exemple: FORMAT C: /FS:NTFS Il est a noter que cette commande équivaut à FORMAT C:

CHKDSK: Cette commande va permettre d'effectuer une vérification (et éventuellement un réparation dans la mesure du possible) d'un disque. les arguments possible sont R ou P. D'une manière générale, préférer l'utilisation de R: CHKDSK C: /R. Si la lettre du lecteur n'est pas spécifiée, l'analyse se fera sur le lecteur en cours d'utilisation.

MAP: La commande MAP renvoie la correspondance entre les lettre de lecteurs et les différents volumes et périphérique de stockage (lecteur de disquette et lecteur(s) CD-ROM).

Navigation et opérations sur les dossiers 

CLS: Abréviation de Clear Screen; permet tout simplement d'effacer l'écran.

DIR: Cette commande renvoie la liste des dossiers et fichiers présents dans une arborescence. Tous les fichiers sont listés quels que soient leurs attributs (cachés ou non par exemple).

CHDIR ou CD: Permet de naviguer dans l'arborescence des dossier, en accédant à un dossier parent ou enfant. Pour accéder au dossier System32 situé dans le dossier Windows, il faut taper: C:\Windows>CD system32. Pour retourner au répertoire parent, taper CD .. (ne pas oublier l'espace entre CD et les deux points)

MKDIR ou MD: Commande permettant la création d'un dossier. Par exemple pour créer le dossier TOTO dans C:\Windows, il faut taper: C:\Windows>MD TOTO. Si l'on veux créer un dossier dans un autre répertoire, il faut taper le chemin complet: C:\>MD C:\WINDOWS\TOTO. Faire attention aux restrictions imposées par la console de récupération.

RMDIR ou RD: Cette commande permet de supprimer un répertoire. Elle s'utilise de la même manière que MD mais avec l'effet inverse. Pour pourvoir supprimer un dossier, ce dernier doit être totalement vide. Pour supprimer le répertoire TOTO, situé dans C:\Windows, il faut écrire: RMDIR C:\WINDOWS\TOTO

Opérations sur les fichiers 

ATTRIB: Cette commande permet de modifier les attributs d'un fichier. Il existe 4 attributs modifiables sur un fichier: lecture seule(R), compressé(C), fichier système(S) et fichier caché(H). L'ajout ou le retrait d'attribut sur un fichier se fait à l'aide des opérateurs + et -. Admettons que le fichier toto.sys a pour attribut Caché et Système. Nous voulons qu'il ne soit plus caché, ni fichier système mais seulement en lecture seule; il faudra écrire: ATTRIB -SH+R TOTO.SYS. Nous pouvons effectuer plusieurs modifications d'attributs en une seule fois sur un fichier.

COPY: Permet la copie d'un fichier d'en emplacement vers un autre. Il peut être décidé de conserver le même nom ou de le renommer.

DEL ou DELETE: Cette commande permet d'effacer un fichier (pour un répertoire, utiliser RMDIR). La syntaxe est des plus simples: DEL toto.bmp. Une confirmation sera demandée.

MORE ou TYPE: Cette commande permet d'afficher le contenu d'un fichier (texte); très utile pour consulter le contenu d'un fichier journal ou celui d'un fichier batch. Ces commandes permettent uniquement l'accès en lecture.

REN ou RENAME: Permet de renommer un fichier. Il est souvent préférable d'utiliser cette commande plutôt que de supprimer un fichier; en effet en cas d'erreur il suffit juste de ré-attribuer l'ancien nom. Par exemple plutôt que de supprimer toto.sys, préférer le renommer en toto.sys.old: RENAME toto.sys toto.sys.old

EXPAND: Cette commande va permettre d'extraire et de copier un ou plusieurs fichier(s), d'une archive CAB en vue d'une restauration. Il est possible de juste consulter les fichiers présent dans une archive en écrivant: EXPAND D:\i386\driver.cab /F:* /D Le caractère * est toléré avec le commutateur /F. Il est possible de rechercher un type de fichier ou un fichier précis.

Autres 

BATCH: Permet d'exécuter un fichier de type texte (TXT, BAT,...) en tant que fichier BATCH. Le fichier étant utilisé comme un batch, sa syntaxe interne doit répondre à celle d'un fichier Batch MS-DOS.

BOOTCFG: Cette commande permet de manipuler le fichier BOOT.INI en ajoutant, retirant des entrées de ce dernier. Cette commande a également la possibilité de reconstruire intégralement le fichier, en analysant au préalable les disques durs à la recherche des différentes installations de Windows. Avant de manipuler le fichier BOOT.INI, toujours penser à en faire une copie de sauvegarde.

DISABLE et ENABLE: Ces 2 commandes permettent respectivement de désactiver et d'activer un service ou un pilote au démarrage de windows. Elle est complémentaire de la commande LISTSVC.

FIXBOOT: Cette commande tente de réparer le secteur de démarrage de la partition du système.

FIXMBR: Cette commande tente de réparer le secteur de démarrage du disque dur (MBR), lorsque celui ci est altéré.

LISTSVC: Affiche la liste des services et pilotes lancés (chargés) au démarrage de windows. Le contrôle de ces derniers dans la console de récupération est effectué via les commandes ENABLE et DISABLE.

NET: Net est en fait assimilable à la commande NET USE de Windows XP, qui permet de se connecter à un lecteur disponible sur le réseau. Cela implique bien sur que des lecteurs soit disponibles et que le PC soit présent sur un réseau.

SYSTEMROOT: Ramène automatiquement la console de récupération dans le répertoire où est installé Windows, dans la plupart des cas cela sera C:\Windows.

 

 

Suite Page 5
Retour Page 3
Retour au sommaire

Valid XHTML 1.1! Valide CSS!

Hit-Parade

Mesurez votre audience

Copyright © 2000 - 2008 World-Informatique.com. Tous droits réservés.
Hébergement offert par OVH